Visiter Strasbourg, capitale européenne et de l’Alsace

Strasbourg est un véritable musée à ciel ouvert qui nous fait traverser les époques.

Ville frontière, son identité est marquée par une époustouflante variété architecturale et une histoire particulière qui permettent d’imaginer une large palette de thématiques de visites guidées pour votre week-end à Strasbourg.

Voici quelques idées qui vous orienteront vers la visite qui vous conviendra le mieux.

Il est tout à fait possible de cumuler les thèmes pour étoffer votre visite selon le temps dont vous disposez.

Après votre visite, je vous partagerai avec vous mes plaisirs et bons plans pour boire un verre ou manger une véritable tarte flambée, afin de vous offrir la meilleure expérience possible.

Les grands classiques à visiter à Strasbourg

Centre historique

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988, le centre historique vous dévoile ses trésors au fil des siècles et des rues pavées.

Nous sillonnerons l’ellipse insulaire à la découverte des sites incontournables de la ville, comme la Place Gutenberg, l’église Saint-Thomas, le Palais des Rohan, la place Kléber, les Ponts Couverts et le Barrage Vauban.

Les joyaux de la visite sont incontestablement le pittoresque quartier de la Petite France, avec ses maisons à colombages, et la majestueuse cathédrale gothique Notre-Dame de Strasbourg, qui a donné son importance à la cité dès le Moyen-Age.

Vous ne pourrez rester insensibles au Vieux Strasbourg, dont l’histoire est absolument unique et forte d’une richesse culturelle sans pareille.

Je vous dévoilerais avec plaisir les grandes lignes et les petits secrets de ma ville natale. Un bon point de départ pour votre séjour à Strasbourg.

Pour y ajouter une touche sportive et panoramique, des étapes peuvent être ajoutées à cette visite : la montée vers la plateforme de la cathédrale (332 marches !) ou vers d’autres points de vue, parfois insolites, que je serais ravie de vous faire découvrir.

Focus sur Notre-Dame de Strasbourg

Notre « vieille dame » en dentelle de grès rose a fêté son millénaire en 2015. La Maman des Strasbourgeois a tant de choses à vous raconter…

Ce joyau de l’art gothique dont la flèche veille sur toute une région fût le plus haut édifice du monde chrétien durant plusieurs siècles, culminant à 142 mètres de hauteur.
Comme ses sœurs de Reims ou de Paris, la cathédrale de Strasbourg se voulait symétrique sur ses premiers plans. Finalement, la seconde flèche n’a jamais été bâtie, ce qui lui confère une silhouette unique.

Défiant tous les équilibres, elle impressionne de l’extérieur et enchante à l’intérieur.

En entrant dans la cathédrale, nous observerons un fantastique ensemble médiéval de vitraux contant l’histoire de Strasbourg à ceux qui, jadis, ne savaient pas lire. Le vitrail le plus remarquable est sans nul doute la rosace, qui se trouve être la plus large de France.

Les Grandes Orgues dans leur buffet en « nid d’hirondelle », le Pilier des Anges et l’inoubliable Horloge Astronomique (dont le jeu d’automates émerveillera petits et grands) sont autant de chefs-d’œuvre que nous découvrirons ensemble.

Veuillez noter que depuis 2020, la visite guidée de l’intérieur de la cathédrale se fait obligatoirement en compagnie de l’un des guides accrédités, dont je fais partie, et qu’il est impératif de se munir d’audiophones disponibles en location. Me contacter pour plus de renseignements.

Le marché de Noël

D’abord un marché dédié à Saint Nicolas, puis un Christkindelsmärik – marché de l’enfant Jésus, on peut dire que le marché de Noël a vécu et vit toujours entre traditions catholiques et protestantes.

Dans une région où l’Eglise n’est pas séparée de l’Etat, l’ampleur des fêtes religieuses prend tout son sens. Ici, les foyers ont vu naître les premiers sapins de Noël et ont diffusé cette coutume dans le reste de la France.

Mais que nous reste-t-il du marché de Noël traditionnel ? Les vendeurs de vin chaud, de pains d’épices, jouets en bois et bougies de cire. Si la plupart des produits présentés se sont modernisés et, parfois, éloignés des traditions, il reste des artisans toujours ancrés dans l’authenticité. Il faut savoir les trouver, interroger, se laisser guider, car il n’est pas évident de se repérer au milieu des 300 chalets déployés sur l’ensemble du vieux Strasbourg.

Pour vous garantir une expérience chaleureuse, je vous conduirai dans le Marché de Noël de Strasbourg à travers un parcours fait d’illuminations et de traditions ancestrales.

Beaucoup d’histoires et quelques légendes sur la boule de Noël, les Bredele, le vin chaud… sans oublier le fameux Grand Sapin de la Place Kléber.

Vous aimerez encore plus cette visite en fin de journée, lorsque la ville s’illumine. Dans tous les cas, ne manquez pas cet événement incontournable d’un Noël en Alsace.

Strasbourg à vélo, le grand tour

Première ville cyclable de France, Strasbourg est faite pour être découverte à vélo.

Cette visite vous donnera un aperçu complet du centre historique, du quartier impérial Allemand (ou Neustadt), du quartier Juif actuel, des institutions Européennes, du Parc de l’Orangerie et de l’extension contemporaine de la ville. Un crochet par le campus universitaire est également envisageable, tout comme la traversée du Rhin pour se rendre vers la ville frontière de Kehl.

Lors d’un week-end à Strasbourg, ce grand tour est idéal pour admirer sa variété architecturale et traverser les époques.

Les musées

Pour une première visite de Strasbourg, le Musée Alsacien offre une vision d’ensemble sur l’habitat local, la gastronomie, les costumes et traditions religieuses. Cette visite est idéale pour approfondir vos connaissances de l’Alsace après un tour de ville, et vous permet de découvrir une véritable maison à colombages de l’intérieur.

Si vous vous intéressez de près à notre cathédrale, vous voudrez découvrir le Musée de l’Œuvre Notre-Dame. Plus qu’un musée, il s’agit là d’un lieu hautement historique puisque l’Œuvre Notre-Dame est l’institution qui gère la construction et la restauration de la cathédrale de Strasbourg depuis… le XIIIème siècle ! Cet espace est idéal pour aborder les innovations de l’art gothique, ainsi que les périodes du Moyen-Age et de la Renaissance dans la Vallée du Rhin. Parmi les pièces maîtresses, des statues provenant directement de la cathédrale et des dessins d’architecte créés par les maîtres d’œuvre eux-mêmes et ayant résisté au temps.

Un troisième musée où je vous guiderais volontiers est celui des Arts décoratifs. Logé à l’intérieur du Palais des Rohan, il rend hommage à la période où Strasbourg faisait partie du Royaume de France, entre deux ères germaniques.  Par son architecture, ce palais épiscopal vous évoquera Versailles avant même que vous ne franchissiez le palier.  Les collections prennent place dans des salles au décor royal : tentures, faïences, pièces d’orfèvrerie et – mon coup de cœur – une salle dédiée à l’horloge astronomique de la cathédrale.

Les institutions européennes

Capitale de l’Europe, Strasbourg compte diverses institutions dans son quartier européen, en marge du centre-ville et accessible en tram ou à vélo.

La Cour Européenne des Droits de l’Homme, le bâtiment du Conseil de l’Europe, ou encore la Pharmacopée exposent leurs imposantes silhouettes à l’architecture fascinante.

Si ces institutions s’observent uniquement depuis l’extérieur, je suis habilitée à vous faire découvrir l’intérieur du Parlement, siège de l’Union Européenne et plus haute institution présente à Strasbourg.

Dans son ensemble, le parcours permet d’aborder la construction européenne depuis le discours de Churchill (à Strasbourg !), de suivre les pas de ses fondateurs, de dévoiler ses symboles et de différencier l’Union du Conseil. De nombreux sujets peuvent être abordés, tels que l’amitié franco-allemande ou les grandes personnalités européennes locales qu’étaient Louise Weiss ou Pierre Pflimlin.

Cette visite guidée s’inscrit comme une suite logique à toute personne ayant visité un site de la Seconde Guerre mondiale, l’idéal étant de combiner les deux thèmes de visite.

Ce n’est pas la première fois que je visite Strasbourg

La Neustadt, quartier impérial allemand

Un formidable ensemble architectural méconnu et pourtant classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2017.

La Neustadt est une impressionnante extension de la ville de Strasbourg opérée par les Allemands après la guerre franco-prussienne.

Du quartier gare au campus universitaire, la création de cette Neustadt a autrefois permis de tripler la surface de la ville et de la doter des aménagements les plus modernes de la fin du XIXème siècle, tels que les premiers ascenseurs.

Le Kaiser, empereur d’Allemagne, s’y est lui-même fait bâtir un palais, aujourd’hui appelé « Palais du Rhin ». La résidence impériale, d’aspect plutôt inhabituel, emploie plusieurs styles d’architecture, notamment le style historiciste, qui prend appui sur des éléments d’architecture des temps anciens. L’historicisme est caractéristique de la Neustadt et se retrouve dans de nombreuses villes allemandes. D’ailleurs, en visitant ce quartier de Strasbourg, vous découvrirez un bâtiment qui ressemble étrangement au célèbre Reichstag de Berlin

Strasbourg insolite

LA visite qui surprend même les Strasbourgeois !

Via un parcours hors des sentiers battus, mais tout en restant dans le centre-ville, je pointerai du doigt des détails inattendus et vous guiderai dans des lieux surprenants.

Idéal pour redécouvrir la ville avec légèreté.

Strasbourg au fil des anecdotes

Une manière amusante de raconter la ville au gré de chroniques royales, événements macabres, scandales d’Etat et autres anecdotes croustillantes.

Après tout, ce sont les petites histoires qui font la grande…

Sur les pas de grandes personnalités

Gutenberg, Pasteur, Madame Tussaud, Hitler ou encore Marie-Antoinette sont autant de personnes célèbres ayant un lien particulier avec la ville de Strasbourg. Entre découvertes, révélations et citations, Strasbourg est à jamais liée à ces personnalités. Suivons leurs traces !

Des thématiques de niche pour visiter Strasbourg

Le Judaïsme strasbourgeois

La communauté Juive a une histoire ancrée dans celle de l’Alsace. Les pratiques cultuelles se sont parfois adaptées aux traditions locales, créant une nouvelle culture. En témoigne, par exemple, le dialecte judéo-alsacien, né dans le milieu rural de la région.

Le Judaïsme étant nettement devenu urbain, Strasbourg compte aujourd’hui l’une des plus grandes communautés d’Europe.

Cette visite présentera à la fois le douloureux passé et le remarquable présent des Juifs à Strasbourg.

L’imprimerie à Strasbourg

Des prémices de la Renaissance à nos jours, suivons les traces de Gutenberg, Mentelin et autres imprimeurs de renom.

Strasbourg au fil des épidémies

L’histoire de la ville à travers les grandes épidémies médiévales, de la peste aux maladies vénériennes en passant par l’énigmatique « fièvre de la danse ».

Les têtes couronnées

Strasbourg est la seule ville qui possède à la fois un palais impérial allemand et un palais royal français. Les souverains et souveraines s’y sont donc succédés, marquant à jamais l’histoire de la ville.

Quelques conseils pour visiter Strasbourg

Mon parc favori

Le parc de l’Orangerie. Un enchantement pour les petits (et les grands) qui rêvent de rencontrer une cigogne. Si vous passez par ce parc, profitez-en pour admirer ses bâtisses voisines : les institutions européennes.

Quelle durée de séjour ?

Je recommande de passer 2 jours complets à Strasbourg pour prendre le temps de la découvrir, mais pas de panique, vous pouvez tout à fait visiter ses lieux incontournables en une journée.

Quel moyen de transport ?

A pieds, à vélo, en tram, ou les trois !

Ma place préférée

La Place du Marché Gayot, idéale pour une pause désaltérante. Mais il va falloir trouver l’entrée…

Quels autres lieux à visiter à Strasbourg ?

Le patrimoine religieux dans son ensemble vaut le coup d’œil : la cathédrale Notre-Dame, l’église orthodoxe, la Grande Mosquée, la Synagogue de la Paix, l’église Saint-Thomas.

Ne manquez pas la Cave des Hospices Civils, une réserve de grands vins en plein cœur de l’hôpital !

En centre-ville, entrez dans l’église Saint-Pierre-le Jeune protestante (attention, il y a 4 églises Saint-Pierre à Strasbourg… le nom complet a donc son importance). Vous découvrirez son inattendu cloître, son magnifique jubé et ses fresques monumentales.

L’éclectique quartier universitaire, d’influences française et germanique.

Quels musées visiter à Strasbourg ?

Les Musées Tomi Ungerer, Alsacien et l’Œuvre Notre-Dame sont ceux que je recommande particulièrement.

Si la cathédrale vous a fascinés, vous aimerez le musée de l’Œuvre Notre-Dame, foyer de l’art médiéval et Renaissance. Les plans de construction de notre cathédrale y sont même présentés, au dernier étage.

Le Musée Alsacien donne une vision d’ensemble de la culture locale, entre architecture et traditions religieuses, sans oublier la gastronomie.

F Quant au Musée Tomi Ungerer, il est amusant et permet de découvrir un artiste touchant dont les illustrations animent toujours les enfants. Ce musée est idéal pour les familles, à l’exception du niveau -1, définitivement réservé aux adultes…

Conseil numéro 1 : Perdez-vous !

Oui, c’est bien une guide qui vous le dit. Perdez-vous dans un premier temps, sillonnez les petites rues insoupçonnées de la ville. Promenez-vous en levant la tête pour ne manquer aucun détail de nos façades datant de toutes époques et vous imprégner de l’atmosphère de la ville. Ensuite, et seulement ensuite, laissez-vous conter son histoire par votre guide strasbourgeoise.

Conseil numéro 2 : Dégustez un plat alsacien au nom plus qu’exotique dans une Winstub

Winstub ou Wistub = restaurant convivial à l’ambiance chaleureuse et servant traditionnellement du vin, à la différence de la Bierstub, qui sert plutôt de la bière.

Les plats qui y sont servis sont typiques de la cuisine alsacienne. Et, non, il n’y a pas que la choucroute et la tarte flambée…

Alsacienne pure souche, je vous recommande chaudement le Bibeleskäs, le Kougelhopf salé, le Munster frit, le foie gras au confit de choucroute, le coq au Riesling, la bouchée à la reine, les Fleischschnecke, la choucroute aux poissons… Et un petit schnaps après le dessert pour faire passer le tout !

Conseil numéro 3 : Traversez la frontière

Prenez le tram vers Kehl, ville également tourmentée entre les deux nations. Promenez-vous dans ses petites rues, tendez l’oreille pour remarquer le mélange des langues, commandez une glace « mit Sahne » (= « avec crème », bien moins sucrée que la Chantilly). Une fois votre promenade terminée, retournez vers le Rhin pour, cette fois-ci, le traverser à pieds via la passerelle Mimram qui lie le Parc des Deux Rives. De retour sur la rive française, vous retrouverez aisément le tram.

Tarifs

• 1h = 100 €
• 1h30 = 120 €
• 2h = 150 €
• 3h = 170 €
• Demi-journée (4h) = 200 €
• Journée complète (8h) = 300 €
• Heure supplémentaire = 30 €

Ces tarifs restent inchangés les dimanches et jours fériés.

Ils s’appliquent à des groupes de 10 à 30 personnes et dans un rayon de 100 km autour de mon domicile.

Les groupes de moins de 10 personnes sont invités à me contacter pour un devis personnalisé.